Pharmacologie médicale: vue d'ensemble

Les formes galéniques

 Les formes classiques :

fig. 1 : Exemple de formes galéniques de médicaments:

fig. 2 : Gélule à double libération

2.1.3.figure2

fig. 3 : Système réservoir à pompe osmotique

2.1.3.figure3

Les facteurs et la cinétique de libération du ou des principes actifs à partir de la forme galénique solides sont complexes et dépendent de la nature physico-chimique des principes actifs (en particulier leur forme cristalline) d’une part, et d’autre part et surtout, des excipients. En jouant sur ces différents facteurs, on peut obtenir des libérations rapides ou retardées (formes retard ou à libération prolongée) influençant la durée d’action du médicament. 

Dans tous les cas, les principes actifs, une fois libérés, devront se dissoudre dans les liquides biologiques avant d’être résorbés.

Les formes innovantes : vecteurs « intelligents » :

Les principes actifs contenus dans des cavités de petite taille (micrométriques, nanométriques) sont véhiculés, le plus souvent, par voie sanguine jusqu’à leur cible moléculaire qu’elles reconnaissent (adressage) à l’aide de groupement chimique complémentaire de la cible (« magic bullet »). 
La pénétration intracellulaire se fait généralement par endocytose. La libération des principes actifs peut-être rendue contingente de conditions physico-chimiques régnant à proximité de la cible (pH, potentiel redox, température, etc...). 
Ces formes sont pour l’instant du domaine de la recherche pour la plupart d’entre-elles.

Imprimer E-mail