Enjeux financiers du Médicament

Part du médicament dans les dépenses de santé en France

La consommation de biens et services médicaux est passée de 150 milliards d’euros par an en 2005 à 194 milliards d’euros en 2015 soit une augmentation annuelle de près de 3% sur 10 ans

La répartition de la consommation de biens et services médicaux selon la Drees

Il faut retenir que le médicament représente près de 20% de la totalité de la consommation de biens et services médicaux. Il existe, pour les pays de niveau de vie équivalent à celui de la France, une disparité dans la part du PIB consacré à l’achat de médicaments. La moyenne de l’UE est de 1,96%; elle est de 2,11% en France, 1,22% au Royaume-Uni, 1.62% en Allemagne, 1,86% en Italie.

Comme le prix moyen du médicament (une moyenne de tous les médicaments) est de 0.18 € en France contre 0.27 € en Allemagne, on constate qu’il existe une surconsommation médicale en France, qui ne se traduit d’ailleurs pas par une meilleure santé.

Quelles sont les causes de cette surconsommation médicamenteuse?

-Il y a certainement une responsabilité de la visite médicale, c’est à dire les représentants des laboratoires pharmaceutiques chargés d’aller présenter leurs médicaments. La place de la visite médicale a été plus sévèrement encadrée à partir de 2008 et le nombre de visiteurs médicaux a largement diminué.

-Il y a aussi une réceptivité particulière des médecins Français qui ont une tendance plus forte que celle des autres médecins à prescrire les nouveautés.

D’autre part la France est le pays record pour la proportion de consultations se terminant par une ordonnance. Cette proportion est de 43% aux Pays-Bas, 72% en Allemagne et 90% en France.

Imprimer E-mail