Daptomycine

Résumé de la fiche

La daptomycine est un lipopeptide actif uniquement sur les bactéries à Gram +.

C'est un antibiotique à activité concentration-dépendante indiqué principalement dans les bactériémies et endocardites à Staphylococcus aureus.

Cette molécule présente une toxicité musculaire et son association à d'autres spécialités myotoxiques comme les inhibiteurs de la HMGCoA réductase est à éviter. Le suivi thérapeutique pharmacologique par le dosage des concentrations résiduelles est conseillé chez les patients insuffisant rénaux afin de prévenir le risque d'accumulation.

Item(s) ECN

173 : Prescription et surveillance des anti-infectieux chez l’adulte et l’enfant
326: Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l’adulte et chez l’enfant: Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l’adulte et chez l’enfant

Médicaments existants

La daptomycine est un lipopeptide cyclique polyanionique actif uniquement les bactéries à Gram +.

Cette molécule est indiquée dans les infections de la peau et des tissus mous chez l'adulte et l'enfant de moins de 1 an ainsi que dans l'endocardite infectieuse et la bactériémie à Staphylococcus aureus.

Elle est administrée en une injection IV par jour à raison de 4 à 10 mg/kg en perfusion de 30 minutes ou en bolus de 2 minutes.

Mécanismes d’action des différentes molécules

Le mécanisme d'action implique la liaison (en présence du cofacteur calcium) aux membranes bactériennes des cellules en phase de croissance et en phase stationnaire, entraînant une dépolarisation et aboutissant à une diminution rapide de la synthèse protéique, d'ADN et d'ARN. Le résultat est la mort de la cellule bactérienne.

La daptomycine a une activité concentration-dépendante rapidement bactéricide vis à vis des bactéries à Gram +.

Caractéristiques pharmacocinétiques utiles en clinique

Du fait de sa structure peptidique, son absorption per os est nulle.

Sa distribution est satisfaisante dans les liquides extra-cellulaires ainsi que dans les valves et végétations cardiaques. En revanche, sa diffusion est faible au niveau bronchique, osseux et dans le liquide cérébro-spinal.

Il n'existe pas de biotransformation hépatique et elle est éliminée sous forme inchangée dans les urines avec une demi-vie d'environ 9 heures.

Précautions d’emploi

En cas d'insuffisance rénale, il est conseillé d'adapter les doses et de monitorer les concentrations résiduelles afin d'éviter le risque d'accumulation.

Chez les patients hémodialysés ou dialysés en continu, il recommandé d'espacer l'administration de daptomycine toutes les 48h.

L'association avec des molécules présentant une toxicité musculaire est par ailleurs déconseillée.

Effets indésirables

Des augmentations des taux de créatine phosphokinase plasmatiques associées à des douleurs et/ou faiblesses musculaires ont été rapportées. Il est donc recommandé, le temps du traitement par daptomycine, d'interrompre provisoirement l'administration des spécialités suceptibles d'entrainer une atteinte musculaire (e.g. Inhibiteurs de la HMGCoA reductase)

Surveillance des effets

L'interêt du suivi thérapeutique pharmacologique de la daptomycine n'a pas été établi mais semble justifié au regard de la toxicité musculaire de cet antibiotique. 

  • La concentration maximale (prélevée en fin de perfusion) est corrélée à l'efficacité de la molécule. Une concentration comprise entre 50 et 100 mg/L semble être associée à une bonne efficacité.
  • La concentration résiduelle est corrélée à la toxicité musculaire de la molécule. Une concentration supérieure à 25 mg/L est associée à une plus importante élévation des CPK. Dans ce cas, il est conseillé d'espacer les prises sans diminuer la posologie.

Imprimer la fiche

  • 31 mai 2017

Login