Enjeux financiers du Médicament

Mode de financement des dépenses médicamenteuses

Actuellement l’essentiel du financement des dépenses de médicaments en France est assuré par les différents régimes d’assurance maladie (Régime Général pour les salariés, régime des travailleurs indépendants par exemple). L’assurance maladie prend en charge un peu plus de 60% des dépenses de médicaments. Les ménages et autres assurances complémentaires assument environ 26% des dépenses, les mutuelles un peu plus de 10%, le reste correspondant à la part prise en charge par l’état et les collectivités locales.

La tendance, depuis 2007, est de déplacer une partie de plus en plus importante de la prise en charge de l’assurance maladie vers les ménages et les mutuelles.

C’est ainsi que de manière forfaitaire une somme de 1 € non remboursable reste à la charge de l’assuré sur chaque ordonnance, avec un forfait annuel de 50 € maximum.

D’autre part un certain nombre de médicaments dont le SMR a été jugé faible ont vu leur taux de prise en charge par la solidarité nationale passer à 35% ou 15%  ou même ont été déremboursés pour ceux dont le SMR a été jugé insuffisant.

Imprimer E-mail