Enjeux financiers du Médicament

Poids économique de l’industrie pharmaceutique en France

Depuis 1995, la France est dans les premiers pays producteur de l’Union Européenne et l'un des principaux exportateurs mondiaux de médicaments. La politique conventionnelle entre l’État et les industries du médicament a contribué à cette situation. Elle pourrait changer car de nombreux sites de recherche ont fermé en France et la production se rapproche des sites de recherche.

Alors que de 1988 à 1992, la production française était de l’ordre de 85% de la production allemande, entre 1993 et 1995, ces deux productions nationales ont été équivalentes (environ 17 milliards d’euros). Depuis, la production française croît à un taux annuel moyen de 7% alors que la production allemande stagne et même est rattrapée par la production britannique.

Quoi qu’il en soit, la part de l’industrie du médicament dans le produit intérieur brut Français est importante (1.8% en 2005) et explique que la réflexion dans le domaine du médicament implique le plus souvent une notion économique plus large que celle simplement limitée au domaine de la santé.

En 2015, les exportations françaises de médicaments ont dépassé 25 milliards d'euros alors que les importations ont représenté 17,7 milliards d'euros soit un excédent commercial de plus de 7 milliards d'euros pour cette même année.

Cette réussite industrielle dans la production des médicaments a été accompagnée d’une augmentation de leur consommation. Le médicament représente 20% de la totalité de la consommation de biens et services médicale en France (163 milliards d’euros en 2007).

On constate donc qu’il existe une surconsommation médicale en France, qui ne se traduit forcément pas par une meilleure santé. Parmi les causes évoquées pour expliquer ce phénomène on cite fréquemment :

a) la visite médicale (plus sévèrement encadrée à partir de 2008);

b) une réceptivité particulière des médecins Français qui ont une tendance plus forte que celle des autres médecins européens à prescrire les nouveautés, plus onéreux, alors même que le service médical est souvent équivalent ;

c) la France est le pays-record pour la proportion de consultations se terminant par une ordonnance pour des médicaments. Cette proportion est de 43% aux Pays-Bas, 72% en Allemagne et 90% en France.

Imprimer E-mail