Pharmacocinétique et variabilité de réponse au médicament

Généralités

L'effet des médicaments dépend de paramètres pharmacocinétiques (PK) - qui gouvernent son devenir dans l'organisme - et de l'effet sur la cible moléculaire, l'organe et l'organisme entier, qui seront caractérisés par des mesures pharmacodynamiques (PD). C'est donc un modèle PK-PD qui permet d'intégrer l'ensemble des conditions qui prévalent pour observer l'effet d'un médicament.

- Pour pouvoir agir, un médicament doit atteindre sa cible : l'accès à cette cible est conditionné par plusieurs étapes dites 'ADME' : absorption, distribution, métabolisme et élimination qui caractérisent la pharmacocinétique de ce médicament.

- Par la mesure de l’effet du médicament, comme par exemple une diminution de la pression artérielle pour un antihypertenseur, on peut observer une diminution de la pression en fonction de la dose. 

- Les sources de variabilité de la réponse aux médicaments sont multiples et peuvent être d'ordre :

Pour chacun de ces niveaux, la réponse au médicament pourra être soumise à de nombreuses variations :

- En terme de pharmacocinétique : variations des réactions de phase 1 et 2 du métabolisme hépatique, inhibitions ou inductions enzymatiques, interactions médicaments/environnement, populations physiologiques particulières telles que l’enfant, le sujet âgé, la femme enceinte ou la femme qui allaite ou enfin population pathologiques particulières telles que l’insuffisant rénal, l’insuffisant hépatique, l’insuffisant cardiaque, l’immunodéprimé, le dénutri, l’obèse ou le sujet alcoolique ou toxicomane

- En termes de pharmacodynamie : variations liées aux sensibilités réceptorielles individuelles, à la tolérance et la dépendance, aux interactions avec l’environnement ou les autres médicaments co-prescrits, aux populations physiologiques et pathologiques particulières précédemment citées.

Imprimer E-mail

Login