Dosage des médicaments (Suivi Thérapeutique Pharmacologique)

Les points essentiels

Les méthodes de dosage des médicaments peuvent être séparées en deux grands groupes : les méthodes immunochimiques et les méthodes chromatographiques. La méthode utilisée lors d’un dosage de médicament est importante à connaître compte tenu des différences importantes dans ces deux techniques. Toute technique utilisée pour un dosage de médicament devra avoir été au préalable validée. 

>>> Méthodes immunochimiques :

Ces méthodes reposent sur l’utilisation d’un anticorps spécifique de la molécule à doser. 
Elles présentent l'avantage d’être rapides car entièrement automatisables et ne nécessitant pas de phase préliminaire de traitement de l'échantillon. Le résultat peut donc être obtenu rapidement. Leur spécificité et leur sensibilité sont bonnes.

En revanche, seules les molécules pour lesquelles un kit de dosage est commercialisé peuvent être dosées par cette méthode. De plus, des phénomènes de réaction croisée peuvent intervenir : dans certains cas, l'anticorps pourra reconnaitre aussi bien la molécule que ses métabolites (actifs ou inactifs), et le résultat quantitatif représentera donc la somme de l'ensemble des molécules. Cela pourra expliquer certaines discordances entre les concentrations plasmatiques mesurées et l'effet clinique observé (Cf. chapitre "Conditions de l'utilité et de la validité d'un dosage").

>>> Méthodes chromatographiques :

Ces méthodes sont des techniques de séparation qui permettent l’analyse d’un mélange en individualisant les différents constituants de ce mélange. L’étape de séparation peut être réalisée en chromatographie liquide ou en chromatographie gazeuse en fonction de la nature des composés à doser. Les molécules sont ensuite quantifiées à l’aide de détecteurs de différents types, le plus répandu actuellement étant la spectrométrie de masse.
L'analyse chromatographique peut nécessiter une étape préalable de traitement de l’échantillon (extraction, précipitation des protéines...) qui allonge la durée de ces analyses mais qui peut aussi être automatisable. Elles nécessitent par ailleurs un équipement particulier et un savoir-faire pour l'utilisation de ces instruments. Les méthodes chromatographiques sont très sensibles et spécifiques, pouvant permettre le dosage des métabolites. En particulier, la spectrométrie de masse est très spécifique. 

Imprimer