coronavirus logo V9 

Perampanel

Résumé de la fiche

-

Item(s) ECN

72: prescription et surveillance des psychotropes
103: épilepsie de l'enfant et de l'adulte épilepsie de l'enfant et de l'adulte
326: prescription et surveillance des classes de médicament les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant: prescription et surveillance des classes de médicament les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant

Rappel physiopathologique

Le perampanel est un antagoniste des récepteurs AMPA au glutamate.

Il est efficace dans le traitement des crises partielles et généralisées. 

Le perampanel est métabolisé par le CYP3A4, les posologies doivent être adaptés en cas d'associations avec des médicaments inducteurs ou inhibiteurs enzymatiques. Sa posologie doit également être ajustée chez le patient insuffisant hépatique.

Médicaments existants

Perampanel per os, comprimés

Mécanismes d’action des différentes molécules

Le perampanel est un antagoniste non compétitif des récepteurs ionotropiques AMPA au glutamate. Le glutamate est le principal neurotransmetteur excitateur du système nerveux central. Le pérampanel bloque l'activation des récepteurs post-synaptiques au glutamate, et diminue l'hyperexcitabilité neuronale à l'origine des crises épileptiques.

Effets utiles en clinique

Le perampanel est efficace dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire, et dans le traitement des crises tonico-clonique chez les patients atteints d'épilepsie généralisée idiopathique.

Pharmacodynamie des effets utiles en clinique

Le perampanel est efficace dans les crises épileptiques partielles et généralisées tonico-cloniques primaires. Le traitement doit être instauré à une dose de 2 mg/jr, celle-ci peut être augmentée jusqu'à 12 mg/jr dans les crises d'épilepsie partielles et 8 mg/jr dans les crises d'épilepsie généralisées.

Caractéristiques pharmacocinétiques utiles en clinique

Le perampanel présente une bonne biodisponibilité, avec un pic à 1 heure. Il est fortement lié au protéines plasmatiques (95%). Il est métabolisé principalement par le CYP3A4, mais n'est ni inducteur ni inhibiteur. Sa pharmacocinétique est modifiée lors de l'administration concomitante d'inducteurs enzymatiques. La demi-vie du perampanel est longue, de l'ordre de 105 heures. L'état d'équilibre est atteint après deux semaines de traitement. L'élimination est partagée, 1/3 de la dose administrée est retrouvée dans les urines et 2/3 dans les fécès.

Situations à risque ou déconseillées

La pharmacocinétique du perampanel est modifiée chez les patients insuffisants hépatiques, avec une augmentation de l'ASC et de la demi-vie. Chez les patients insuffisants hépatiques le traitement peut être initié à une posologie de 2 mg avec une augmentation progressive de 2 mg toutes les deux semaines, sans dépasser 8 mg.

Une contraception efficace devra être mise en place en cas d'administration aux patientes en âge de procréer.

Précautions d’emploi

Des idées suicidaires ont été rapportées, il convient d'en informer le patient.

Le perampanel peut diminuer la concentration des contraceptifs oraux, il diminue l'ASC et la Cmax du lévornogestrel de 40%. La stratégie contraceptive devra être adaptée chez la femme en âge de procréer.

Des comportements agressifs ont été observés chez les patients traités. La posologie doit être diminuée en cas d'apparition de tels symptômes ou le traitement arrêté s'ils sont graves.

Le perampanel est métabolisé par le CYP3A4, la posologie devra être adaptée en cas d'administration concomitante d'inducteurs ou d'inhibiteurs du 3A4.

Effets indésirables

Les effets indésirables les plus fréquents entrainant l'arrêt du traitement sont les sensations vertigineuses et la somnolence.

Des troubles psychiatriques ont été observés à type d'agressivité, colère, anxiété et désorientation. Plus rarement des idées suicidaires pouvant aller jusqu'à la tentative de suicide ont été décrites.

Imprimer la fiche

  • 31 mai 2017