Médicaments de l'hypertrophie bénigne de la prostate

Résumé de la fiche

Les traitements de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) visent à en traiter les signes foncitionnelles et à en prevenir les complications aigues et à long terme. Deux classes médicamenteuses (apha-bloquants et inhibiteurs de la 5-alpha réductasesont), ainsi que deux produits à base d'extraits de plantes (serenoa repens et prunier d'Afrique) sont remboursé par la sécurité sociale. Les effets indérisables plus communs sont des troubles de la sphère sexuelle, ainsi que l'hypotension chez les patients trités avec alpha-bloquants.

Item(s) ECN

123 : Hypertrophie bénigne de la prostate

Rappel physiopathologique

L'HBP est une pathologie fréquente favorisée par le vieillissement et liée au développement d'un adénome prostatique responsable d'un obstacle chronique à la vidange vésicale. L'HBP correspond à une hyperplasie de la zone de la prostate entourant l'urètre sous-vésical, ce qui peut entrainer des signes fonctionnels urinaires et des complication aigues (ex. retention urinaire) ou chroniques (ex. insuffisance rénale chronique obstructive). L'option d'un traitement pharmacologique est à prendre en compte en cas de complications ou si les signes fonctionnelles, per exemple pollakiurie ou miction par poussée, entreinent une altération de la qualité de vie du patient.

Médicaments existants

Deux classes médicamenteuses pour le traitement de l'HBP sont disponibles :

- Les apha-bloquants : alfuzosine, doxazosine, silodosine, tamsulosine, terazosine
- Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase : dutastéride, finastéride

En plus, deux produits à bases d'extraits de plantes (phythothérapie), serenoa repens et pygeum africanum (prunier d'Afrique), sont partiellement remboursé par la securité sociale chez les patients avec HBP.

Mécanismes d’action des différentes molécules

Alpha-bloquants
Grace à un blocage des récepteurs alpha-1 adrénergiques presents au niveau des muscles de la prostate et du col vésical, et ils entrainent une relaxation des muscles lisses de la prostate et de l'urètre ameliorant les signes fonctionnelles urinaires. en particulier en augmentant le débit urinaire et en améliorant les syndromes obstructifs par la relaxation exercée sur les muscles lisses prostatiques et urétraux. Une diminution du tonus de l’urètre postérieur est presente rapridement, pas plus que après 48 h le debut du traitement de traitement avec alpha-bloquants.

Ces médicaments peuvent blopquer aussi les récepteurs alpha-1 adrénergiques presents à niveaux au niveau des artérioles et des veines, peuvent entraîner une hypotension; des autres alpha-1 bloquants sont disponibles pour le traitement de l'hypertension artérielle ou des crises hypertensives.


Inhibiteurs de la 5-alpha réductase
La 5 α-réductase est l'enzyme qui permet la transformantion la testostérone en son métabolite actif, la dihydrotestostérone (DHT). Le développement de la glande prostatique et, par conséquent, l'HPB, est influencé par la DHT résultant de la transformation intraprostatique du testostérone via l'activité de l'enzime 5 alpha-réductase. Ces medicaments causant une diminution du volume prostatique après 1-3 mois de traitement.

Chez les hommes présentant une alopécie de type masculin, le cuir chevelu des zones alopéciées contient des follicules pileux miniaturisés, ainsi que des taux élevés de DHT. L'inhibition de la formatrion du DHT peut donc inverser la miniaturisation des follicules pileux du cuir chevelu, et inverser le processus de calvitie. Une spécialité à fabiles doses de finastéride (1 mg/j) est disponible en France avec cette indication.


Serenoa repens
Des travaux réalisés chez l'animal ou in vitro sur des cellules prostatiques, ont montré que la serenoa repens :
- Présente des propriétés d'inhibition non compétitive de la 5 α-réductase
- Freine la prolifération de cellules provenant d'hyperplasie bénigne de la prostate


Pygeum africanum (prunier d'Afrique)
Des travaux expérimentaux sur les fibroblastes et/ou myofibroblastes issus de cultures cellulaires de prostate humaine ou animale ont montré un effet antiprolifératif de ce produit.

Situations à risque ou déconseillées

Les alpha bloquants à visée urologique ne doivent pas être associés à ceux à visée cardioloqigue, car entrainent une majoration de l’effet hypotenseur et le risque d’hypotension orthostatique sévère ainsi qu'un risque augmenté d'insuffisance cardique.

Le produit à base de pygeum africanum (prunier d'Afrique) contiennent d'huile d'arachide comme excipient, ce qui expose les patients à risque de survenue de réaction d'hypersensibilité (choc anaphylactique, urticaires). Il est donc à à contre-indiquer chez les patietns avec allergies connues aux cacahuètes.

 

Effets indésirables

Apha-bloquants
Hypotension et symthomes correlés (ex. syncope, palpitation): sur tout en début de traitement. Les troubles de l'éjaculation, parfois absence de l'éjacutal, et impuissance sont frequents.


Inhibiteurs de la 5-alpha réductase
Les effets indésirables plus communs sont dus à une reduction de l'activité de la testostérone: réducion de la libido, impuissance, alterations de l'éjaculation. A cause d'un augmentation rélative des effets des oestrogènes, les patients pevuent manifester gynécomastie mono ou bi-latérale, parfois irreversible.

Serenoa repens et pygeum africanum (prunier d'Afrique)
Globalement bien tollerés, ils sont associés à des effets gastrointésinales non graves, comme nausée, diarrhée ou constipation. La serenoa repens est associée a gynacomastie, le pyheum à des reactions d'hypersensibiltié.

Imprimer la fiche

  • Dernière modification: : SALVO Francesco
  • 31 mai 2017

Login