Fosfomycine

Résumé de la fiche

Antibiotique bactéricide. La forme parentérale est réservée à l’usage hospitalier et toujours utilisée en association dans le traitement des infections graves à germes multirésistants. La forme orale constitue le traitement monodose de la cystite aiguë non compliquée de la femme jeune. La fosfomycine n’est pas métabolisée et est éliminée dans les urines sous forme active par filtration glomérulaire (adapter la posologie en fonction de la clairance de la créatinine). Sa demi-vie est de 2 heures.
Elle possède une très bonne diffusion dans l’os, le LCR et la plupart des autres organes.
Elle est inactive sur les anaérobies, les streptocoques, chlamydia et mycoplasme. Afin d’éviter les risques de mutation, elle doit toujours être utilisée en associée à un autre antibiotique.
Attention à l’apport sodé (sous forme de sel disodique) et au risque d’hypokaliémie.

Item(s) ECN

173 : Prescription et surveillance des anti-infectieux chez l'adulte et l'enfant
326 : Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant

Médicaments existants

- Fosfomycine (sel disodique 14,4 mmol/g) : forme parentérale en flacons de 1 et 4 g
- Fosfomycine trométamol : traitement oral en dose unique des infections urinaires basses de la femme jeune.

Mécanismes d’action des différentes molécules

La fosfomycine inhibe la synthèse de la paroi bactérienne par action sur la pyruvyl transférase, impliquée dans l'une des premières réactions de la synthèse du peptidoglycane. 
Cette étape étant intracytoplasmique, la pénétration de la fosfomycine à l'intérieur de la bactérie est nécessaire à son activité.
Les concentrations critiques séparant les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et résistantes sont de 32mg/l.

Espèces habituellement sensibles (et fréquence de résistances acquises) :
Bactéries gram positif aérobies : Enterococcus faecalis (20-40% de résistance), Streptococcus pneumoniae, Staphylococcus Meti-S, Staphylococcus Meti-R (2-50% de résistance)
Bactéries gram négatif aérobies : Haemophilus influenzae, Citrobacter sp, Pasteurella sp, Serratia sp (15-40% de résistance), Shigella, Salmonella sp, Pseudomonas aeruginosa (30-70%), Enterobacter sp (10-30% de résistance), Klebsiella sp (16-30% de résistance), Proteus vulgaris (10-20% de résistance), Proteus mirabilis, Escherichia coli, Neisseria meningitidis.

Bactéries gram négatif anaérobies : Fusobacterium sp.

Espèces résistantes :
Bactéries gram positif aérobies : Enterococcus faecium, Streptococcus sp, Staphylocccus saprophyticus, Listeria monocytogenes, Corynebacterium sp.
Bactéries gram négatif aérobies : Acinetobacter sp, Morganella morganii
Bactéries gram négatif anaérobies : Bacteroides sp.
Autres : Chlamyda sp, Mycoplasma sp.

Effets utiles en clinique

La fosfomycine est un antibiotique bactéricide. L’usage de la forme parentérale de la fosfomycine est réservé au traitement des infections à germes multirésistants (antibiogramme indispensable). Utilisée en association et grâce à une bonne diffusion tissulaire, la fosfomycine est un antibiotique de choix dans le traitement des infections ostéo-articulaires (association aux fluoroquinolones ou aux céphalosporines), des infections neuroméningées (association à la vancomycine ou aux céphalosporines), et des septicémies (lien sur la fiche antistaphylococciques). Comme elle s'élimine dans l'urine à forte concentration, elle est utilisée par voie orale en association au trométamol dans le traitement des infections urinaires (cystite aiguë de la femme) à bactéries Gram positif comme le staphylocoque, Gram négatif comme Proteus et Serratia, etc.

Pharmacodynamie des effets utiles en clinique

Le risque de développement de bactéries mutantes résistantes étant élevé sous monothérapie, la fosfomycine doit toujours être utilisée en association (sauf pour le traitement monodose des infections urinaires basses de la femme jeune). L’association avec les ß-lactamines est synergique. La fosfomycine diminue le taux de PLP inductibles (PLP2) de staphylocoque doré responsable de la résistance des staphylocoques à la méticilline. Ainsi la sensibilité des staphylocoques Méti-R aux ß-lactamines peut être restaurée. Ceci impose l’administration de la fosfomycine avant la ß-lactamine, en choisissant une ß-lactamine qui pénètre au site de l’infection. En revanche, la fosfomycine ne doit pas être associée à la rifampicine en raison d’une association antagoniste.

Caractéristiques pharmacocinétiques utiles en clinique

Voie d’administration

Posologie

Fixation protéique (%)

Volume de distribution (L/kg)

Demi-vie 

(h)

Elimination (%)

Concentration sériques / tissulaires

 

 

 

 

 

 

os

bile

bronches

LCR

IV

Adulte : 200 mg/kg/j x 3
Enfant, nourrisson : 120-150 mg/kg/j x3

10

0,3

2

Rénale à 99%

0,3

< 0,1

0,1-0,4

0,2

Per os

(infection urinaire femme jeune)

1 prise  3 g le soir

 

 

 

Rénale

 

 

 

 

Source de la variabilité de la réponse

La fosfomycine n’est pas métabolisée. Elle est éliminée, sous forme active, par filtration glomérulaire.
Chez l’insuffisant rénal, la posologie est adaptée à la clairance de la créatinine (Clcr en ml/min) en augmentant l’intervalle libre entre les perfusions.

60 < Clcr

4g / 4 à 6 h

30 < Clcr < 60

4g / 6 à 12 h

10 < Clcr < 30

4g / 12 à 24 h

Clcr < 10

4g / 72 à 96 h


La fosfomycine passe dans le lait maternel. Elle peut être utilisée au cours de la grossesse, quel que soit le terme.
Son utilisation est possible chez l’enfant et le nourrisson, en adaptant la posologie au poids du patient.

Situations à risque ou déconseillées

Antécédents d’hypersensibilité connue à la fosfomycine. Pas d’allergie croisée avec d’autres antibiotiques.

Précautions d’emploi

- Du fait du risque de veinites locales, on préconise une administration en intraveineuse lente de 1g/h. 
- La fosfomycine ne doit pas être prescrite en monothérapie (risque de sélection de mutants). Afin d’obtenir une synergie optimale, l’antibiotique associé doit être administré en fin de perfusion de fosfomycine.
- L’apport sodé étant de 14,4 mmol pour un flacon de 1g, l’utilisation prolongée de la fosfomycine peut entraîner une hyperosmolarité avec hypernatrémie. De plus elle peut augmenter la kaliurèse avec risque d’hypokalièmie. En raison de cet apport sodé, son utilisation doit être prudente chez les sujets nécessitant un régime sans sel strict (insuffisant cardiaque, l’insuffisant rénal, cirrhose décompensée).
- Il est nécessaire d’adapter la posologie chez le sujet insuffisant rénal.
- Son utilisation doit être prudente chez les sujets sous diurétiques hypokaliémiants (risque d’insuffisance rénale fonctionnelle et d’hypokaliémie), ainsi que chez les sujets conjointement traités par des médicaments entraînant des torsades de pointe (l’hypokaliémie augmente le risque de survenue de torsades de pointes).

Effets indésirables

Effets indésirables

Fréquence

Gravité

Surveillance

Conduite à tenir

Intolérance veineuse

Trouble hydroélectrolytique dû à la surcharge sodée (hypernatrémie, hyperkaliurèse, hypokaliémie)

+++



++

+



++

Surveillance point de perfusion


Ionogramme sanguin
Bilan fonction rénale, pesée, oedèmes

Perfusion lente 4g en 4h.



Adapter la posologie à la clairance de la créatinine et diurétiques

Surveillance des effets

Il est recommandé de surveiller le ionogramme sanguin surtout chez les patients insuffisant cardiaques et rénaux.
La surveillance de l’association peut se faire par la mesure du pouvoir bactéricide du sérum.
Il n’est pas nécessaire de procéder à un suivi thérapeutique pharmacologique par dosage plasmatique.

Imprimer la fiche

  • 31 mai 2017

Login