Antimétabolites

Résumé de la fiche

Des nombreux médicaments ciblent l’ADN notamment en bloquant réplication et empêchant la transcription. Ils agissent par différents mécanismes : en se fixant de façon covalente (alkylants), en s’insérant entre deux bases adjacentes ou induisant des cassures mono ou bi-caténaires (inhibiteurs de topoisomérases), en inhibant leur synthèse (anti métabolites), ou des enzymes modificatrices de l’ADN (méthyl-transférases) ou de l’organisation de la chromatine (histone désacétylase). D’autres médicaments ciblent des facteurs modifiant la transcription (récepteurs hormonaux).

Item(s) ECN

291: Traitements des cancers
326: Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l’adulte et chez l’enfant

Rappel physiopathologique

Les antifoliques.

Les folates sont essentiels à la synthèse des bases puriques et de la thymidine indispensables pour la synthèse des acides nucléiques. Le chef de file des antifoliques est le méthotrexate.

Les antipuriques et antipyrimidiques sont des analogues structuraux des métabolites naturels, ils interfèrent avec la synthèse des acides nucléiques et sont donc principalement actifs en phase S, ce qui leur confère en théorie une meilleure efficacité s’ils sont administrés de manière prolongée (perfusion continue ou administration réitérée). Ces médicaments agissent en inhibant des voies enzymatiques impliquées dans la synthèse de novo des bases puriques ou pyrimidiques ou en s’incorporant de façon frauduleuse dans l’ADN.

L'hydroxycarbamide (appelé aussi hydroxyurée) inhibe la ribonucléoside diphosphate réductase, responsable de la transformation des nucléotides en desoxynucléotides.

Médicaments existants

- Antifoliques

- Méthotrexate (Methotrexate®)
- Pemetrexed (Alimta®)
- Raltitrexed (Tomudex®)

- Antipuriques

Cladribine (Leustatine®)
Fludarabine (Fludara®)
6-mercaptopurine (Purinéthol®)

Nelarabine (Atriance®)
Pentostatine (Nipent®)
6-thioguanine (Lanvis®)

- Antipyrimidiques

Capécitabine (Xeloda®)
Cytarabine (Aracytine®)
5-Fluoro-uracil (Fluorouracile®)
Gemcitabine (Gemzar®)

- Inclassable :

Hydroxyurée ou hydroxycarbamide (Hydrea®)

Effets indésirables

Ne seront développé ici que les effets indésirables les plus caractéristiques de chaque classe.

 

Analogues des bases puriques :

- Myélotoxicité principalement (cytopénies)

- Immunosuppression (ces médicaments sont aussi prescrits comme immunosuppresseurs)

- Toxicité digestive (nausées/vomissements, modification du transit)

- Neuropathie périphérique

 

Analogues des bases pyrimidiques :

- Principalement toxicité hématologique et digestive (diarrhées et stomatites surtout)

- Syndrome pseudo-grippal transitoire fréquent pour la gemcitabine

- Spasme coronaire pour le 5-fluorouracile

 

Anti-foliques :

- Toxicité hématologique et digestive principalement

- Pour le méthotrexate à haute dose : possible néphrotoxicité par précipitation dans le tubule rénal.

 

Hydroxyurée :

- Toxicité hématologique, surtout leuconeutropénie et anémie

- Toxicité digestive (inconstante)

Imprimer la fiche

  • 31 mai 2017

Login